Permis Automobile (B) Boite de vitesse Manuelle ou Automatique

Plusieurs filières possibles :

- Apprentissage Anticipé de la Conduite (AAC) : voir paragraphe plus bas

- Conduite Supervisée (CS) : voir paragraphe plus bas

- Catégorie B traditionnel boîte manuelle à partir de 18 ans formation pratique minimum 20 heures durée du permis probatoire 3 ans

- Catégorie B code 78 boîte automatique à partir de 18 ans formation pratique minimum 13 heures durée du permis probatoire 3 ans

 

 

La formation théorique :

La formation théorique porte sur la connaissance des règlements concernant la circulation et la conduite d'un véhicule ainsi que sur le comportement du conducteur. Les cours sont dispensés, dans les locaux de l'école de conduite, par un enseignant de la conduite et de la sécurité routière titulaire d'une autorisation d'enseigner en cours de validité. L'entraînement au code peut être suivi dans les locaux de l'école de conduite avec un support média ou avec un enseignant ou via Internet.

 

Le programme de formation théorique :

- Les dispositions légales en matière de circulation routière.

- Le conducteur : les effets dus à une consommation d'alcool, de drogues et de médicaments sur la conduite, l'influence de la fatigue sur la conduite, la pression sociale (publicité, travail…) et la pression des pairs, etc.

- La route : les risques liés aux conditions météorologiques et aux états de la chaussée, etc.

- Les autres usagers de la route : la vigilance et les attitudes à l'égard des autres usagers, les usagers vulnérables, les spécificités de certaines catégories de véhicules et les différentes conditions de visibilité de leurs conducteurs, etc.

- La réglementation générale : le transport d'un chargement et de personnes, la réglementation relative à l'obligation d'assurance et aux documents administratifs liés à l'utilisation du véhicule, etc.

- Les gestes de premiers secours.

- Les précautions nécessaires à prendre en quittant le véhicule.

- Les éléments mécaniques et autres équipements liés à la sécurité.

- Les équipements de sécurité du véhicule.

- Les règles d'utilisation du véhicule en relation avec le respect de l'environnement.

 

La formation pratique :

La formation pratique porte sur la conduite d'un véhicule et sur la sensibilisation aux différents risques de la route. Les quatre compétences et les compétences associées ci-dessous sont enseignées et doivent être acquises en fin de formation. Elles sont traitées en abordant les points suivants : le pourquoi, le comment, les risques, les influences de l'entourage et le mode de vie de l'élève, les pressions exercées par la société telles que la publicité, le travail…, l'auto évaluation.

 

Le programme de formation pratique REMC :

Compétence 1 : Maîtriser le maniement du véhicule dans un trafic faible ou nul

1 - Connaître les principaux organes et commandes du véhicule, effectuer les vérifications intérieures et extérieures

2 - Entrer, s'installer au poste de conduite et en sortir

3 - Tenir, tourner le volant et maintenir la trajectoire

4 - Démarrer et s'arrêter

5 - Doser l'accélération et le freinage à diverses allures

6 - Utiliser la boîte de vitesses

7 - Diriger la voiture en avant en ligne droite et en courbe en adaptant allure et trajectoire

8 - Regarder autour de soi et avertir

9 - Effectuer une marche arrière et un demi-tour en sécurité

 

Compétence 2 : Appréhender la route et circuler dans des conditions normales

1 - Rechercher la signalisation, les indices utiles et en tenir compte

2 - Positionner le véhicule sur la chaussée et choisir la voie de circulation

3 - Adapter l'allure aux situations

4 - Tourner à droite et à gauche en agglomération

5 - Détecter, identifier et franchir les intersections suivant le régime de priorité

6 - Franchir les carrefours à sens giratoire et les rond-points

7 - S'arrêter et stationner en épi, en bataille et en créneau

 

Compétence 3 : Circuler dans des conditions difficiles et partager la route avec les autres usagers

1 - Évaluer et maintenir les distances de sécurité

2 - Croiser, dépasser, être dépassé

3 - Passer les virages et conduire en déclivité

4 - Connaître les caractéristiques des autres usagers et savoir se comporter à leur égard avec respect et courtoisie

5 - S'insérer, circuler et sortir d'une voie rapide

6 - Conduire dans une file de véhicule et dans une circulation dense

7 - Conduire quand l'adhérence et la visibilité sont réduites

 

Compétence 4 : Pratiquer une conduite autonome, sûre et économique

1 - Suivre un itinéraire de façon autonome

2 - Préparer et effectuer un voyage longue distance en autonomie

3 - Connaître les principaux facteurs de risque au volant et les recommandations à appliquer

4 - Connaître les comportements à adopter en cas d'accident : protéger, alerter, secourir

5 - Faire l'expérience des aides à la conduite du véhicule (régulateur de vitesse, limiteur, ABS, aides à la navigation .…)

6 - Avoir des notions sur l'entretien, le dépannage et les situations d'urgence

7 - Pratiquer l’éco-conduite

 

Les épreuves du permis :

- Épreuve théorique générale : « le code », c’est 40 questions dont quatre en vidéo et pour l’obtenir, il faut 35 bonnes réponses. Il est valable cinq ans ou cinq épreuves. Mais il n’est pas nécessaire de le repasser si vous êtes titulaire d’une autre catégorie depuis moins de 5 ans le jour de votre épreuve pratique.

 

- Épreuve pratique

Une durée de 32 minutes, une conduite en agglomération et sur route et/ou autoroute, un arrêt de précision et une manœuvre en marche arrière. Une question de vérification à l'intérieur ou à l'extérieur du véhicule, une question en lien avec la sécurité routière et une question de premiers secours.

Passerelle Permis B (78) Boîte Automatique vers Permis B Boîte Manuelle

Les conducteurs de véhicules à changement de vitesses automatique, qui souhaitent conduire des véhicules à changement de vitesses manuel pour non raison médicale doivent suivre une formation minimum de 7h.

 

Les objectifs de la formation :

À l'issue de la formation, le conducteur doit être en capacité d'utiliser, en sécurité, un véhicule muni d'un changement de vitesses manuel de façon simultanée avec les autres tâches de conduite.

Quand puis-je suivre la formation ?

Pour pouvoir suivre cette formation, vous devez attendre trois mois après l'obtention de votre permis de catégorie B boîte automatique.

 

Les caractéristiques de la Formation :

- Dispensée avec un véhicule de la catégorie B, à changement de vitesses manuel, appartenant à l'établissement.

- La formation est pratique et individuelle, des apports théoriques sont délivrés par l'enseignant, à bord du véhicule. Elle est dispensée par un enseignant de la conduite et de la sécurité routière titulaire de l'autorisation d'enseigner. Une partie de la séquence 1 (trafic nul ou faible), limitée à 1h, peut-être réalisée sur simulateur, notamment pour apprendre à utiliser la boîte de vitesses manuelle.

 

Le programme de formation :

Séquence 1 (2 heures) : trafic nul ou faible :

- Comprendre le principe du point de patinage de l'embrayage et assurer sa mise en œuvre

- Etre en capacité de réaliser un démarrage en côte en toute sécurité.

 

Séquence 2 (5 heures) : conditions de circulation variées, simples et complexes :

- Savoir utiliser la boîte de vitesses manuelle de façon rationnelle et en toute sécurité dans les conditions de circulation précitées et adopter les techniques de l'éco-conduite

- Etre en capacité de diriger le véhicule en adaptant l'allure et la trajectoire à l'environnement et aux conditions de circulation.

 

Une attestation est remise à la fin de la formation. Elle ne permet de conduire un véhicule muni d'un changement de vitesses manuel qu'à compter du jour où vous êtes en possession du titre de conduite définitif (document permis de conduire).

Apprentissage Anticipé de la Conduite (AAC)

Avec l'AAC, je ne prépare pas seulement les épreuves du permis de conduire.

J'approfondis avec mon enseignant les comportements qui me permettront de mieux prévoir les situations à risques. J'apprends à mon rythme avec l'aide d'un accompagnateur qui me connaît bien et qui me permet d'acquérir une très forte expérience.

 

Le principe : se former dans la durée

Dès 15 ans, je peux choisir l’Apprentissage Anticipé de la Conduite

Deux phases : Une période de formation initiale et une période de conduite accompagnée

 

Première phase :

Avant de pouvoir conduire avec un accompagnateur, la formation initiale comprend : Une évaluation préalable (1h), une formation théorique pour la préparation à l'épreuve théorique générale, dite épreuve du "code" et une formation pratique de conduite de 20 heures au minimum avec une boîte de vitesse manuelle ou de 13 heures au minimum avec une boîte de vitesse automatique en auto-école (formation initiale).

Épreuve du code obtenue et niveau de conduite jugé satisfaisant par l'enseignant, celui-ci délivre une attestation de fin de formation initiale (AFFI). Cette attestation est consignée dans le livret d'apprentissage. Elle est aussi remise à la compagnie d'assurances, car elle est indispensable pour commencer la conduite accompagnée.

 

Deuxième phase :

La phase de conduite accompagnée débute par un rendez-vous préalable d'une durée minimale de deux heures. Il réunit l'élève, installé au poste de conduite, l'enseignant à ses côtés et l'accompagnateur assis à l'arrière, afin de réaliser le "passage de relais" entre l'enseignant de la conduite et l'accompagnateur.

À la fin de cette séance, l’enseignant vous proposera « le kit accompagnateur » dans lequel vous trouverez les accessoires utiles à la formation du futur conducteur.

Cette phase de conduite dure un an au moins, sur 3000 km au moins, en compagnie d'un ou plusieurs accompagnateur(s). Au cours de cette phase, deux ou trois rendez-vous pédagogiques de deux ou trois heures sont effectués.

 

Pour être accompagnateur, il faut : Être titulaire du permis B depuis au moins cinq ans sans interruption, avoir l'accord de l'assureur, ne pas avoir de condamnation pour certains délits (alcool, drogues, délit de fuite,…), être mentionné dans le contrat signé avec l'école de conduite et participer au rendez-vous préalable.

Je peux avoir plusieurs accompagnateurs, y compris hors du cadre familial.

 

Les avantages :

1 - Assurance : Avantages tarifaires des compagnies d'assurances : 

- surprime de la 1ère année diminuée de 50 % ;

- suppression de la surprime la 2ème année si je n'ai occasionné aucun accident.

 

2 - Une meilleure réussite

L'examen intervient dès 17 ans (conduite seul(e) le premier jour de la majorité, 18 ans), au terme d'une formation performante et après une année au moins de conduite accompagnée.

70 % de réussite entre 50 % pour la filière traditionnelle. Le taux de réussite à l'examen du permis de conduire est meilleur que celui correspondant à la formation classique. Cependant, attention, un examen reste un examen !

Mais le plus important, c'est que l'apprentissage anticipé de la conduite garantit une meilleure sécurité.

 

3 - Permis probatoire

Période probatoire réduite à 2 ans, au lieu de 3 pour les conducteurs issus de la formation traditionnelle.

 

4 - Moins d'accidents

Quatre fois moins d'accidents que les conducteurs issus de la formation traditionnelle au cours des premières années de conduite.

 

Les règles :

Pendant toute la période de conduite accompagnée, je dois suivre les règles suivantes :

Ne pas franchir les frontières françaises, véhicule équipé de 2 rétroviseurs latéraux (l'accompagnateur peut ajouter des rétroviseurs extérieurs et un rétroviseur central pour mieux voir la circulation vers l'arrière) et le disque "conduite accompagnée ".

Vitesses maximales autorisées applicables aux conducteurs novices (titulaires d'un permis probatoire).

 

Les documents obligatoires :

Lors d'un contrôle routier, je dois présenter aux forces de l'ordre :

La copie de l’inscription à une préfecture, le livret d'apprentissage contenant l'attestation de fin de formation initiale, ainsi que la lettre-avenant signée par l'assurance. Le disque "Conduite Accompagnée" apposé à l'arrière du véhicule. L'accompagnateur doit voir avec lui son permis de conduire.

Conduite Supervisée (CS)

Conduite Supervisée "  la conduite supervisée, c'est ma liberté ! "

 

Une forte acquisition d'expériences et de confiance en soi dans un délai court.

Une formation complète, avec l'aide d'un enseignant et d'un accompagnateur qu'on connaît bien.

Un choix que l'on peut faire à tout moment.

 

Dès 18 ans, je peux choisir la conduite supervisée

Quand ?

- À l'inscription

- En fin de formation initiale

- Après un échec à l'épreuve pratique.

 

Comment :

Inscrit dans une école de conduite, j'ai la possibilité de compléter ma formation initiale par une phase de Conduite Supervisée me permettant d'acquérir davantage d'expériences, afin de passer ensuite l'épreuve pratique dans des conditions sereines.

Comme pour l’Apprentissage Anticipé de la Conduite, je dois au préalable avoir réussi l'épreuve du code et avoir suivi au moins 20 heures de conduite avec une boîte de vitesse manuelle ou 13 heures de conduite avec une boîte de vitesse automatique en auto-école (formation initiale).

À la fin de la formation initiale, une attestation de fin de formation initiale (AFFI) sera remis par l'enseignant qui m'autorise à opter pour la conduite supervisée en fonction de mes compétences et de mes comportements.

 

Le rendez-vous préalable :

D'une durée minimale de deux heures, le rendez-vous préalable consiste en une séquence de conduite sur un véhicule de l'établissement (après un échec à l'épreuve pratique, ce rendez-vous comprend 1h de conduite et un bilan personnalisé).

Il réunit l'élève, installé au poste de conduite, l'enseignant à ses côtés et l'accompagnateur assis à l'arrière, afin de réaliser le "passage de relais" entre l'enseignant de la conduite et l'accompagnateur.

À la fin de cette séance, l’enseignant vous proposera « le kit accompagnateur » dans lequel vous trouverez les accessoires utiles à la formation du futur conducteur.

 

La phase de conduite supervisée :

Pour être accompagnateur, il faut :

Être titulaire du permis B depuis au moins cinq ans sans interruption, avoir l'accord de l'assureur, ne pas avoir été condamner pour certains délits (alcool, drogues, fuite,…), être mentionné dans le contrat signé avec l'école de conduite et participer au rendez-vous préalable.

Je peux avoir plusieurs accompagnateurs, y compris hors du cadre familial.

 

L'assurance :

L'accord préalable (extension de garantie) écrit de l'assureur est indispensable. Il permet de couvrir le ou les véhicules utilisés pour la conduite et ses occupants.

 

Les règles :

Pendant toute la période de conduite supervisée, je dois suivre les règles suivantes :

Ne pas franchir les frontières françaises, véhicule équipé de 2 rétroviseurs latéraux (l'accompagnateur peut ajouter des rétroviseurs extérieurs et un rétroviseur central pour mieux voir la circulation vers l'arrière) et le disque "conduite accompagnée ".

Vitesses maximales autorisées applicables aux conducteurs novices (titulaires d'un permis probatoire).

 

Documents obligatoires :

Lors d'un contrôle routier, je dois présenter aux forces de l'ordre :

La copie de l’inscription à une préfecture, le livret d'apprentissage contenant l'attestation de fin de formation initiale, ainsi que la lettre-avenant signée par l'assurance. Le disque "Conduite Accompagnée" apposé à l'arrière du véhicule. L'accompagnateur doit voir avec lui son permis de conduire.

Formation 125 (15cv) / L5e avec Permis Voiture

L’auto-école Drive de Grasse vous informe sur la formation nécessaire pour conduire sur le territoire national une motocyclette légère ou un véhicule de la catégorie L5e, pour les conducteurs déjà titulaires de la catégorie B du permis depuis au moins deux ans.

Les Objectifs de la Formation :

À l'issue de la formation, le conducteur doit être en capacité d'utiliser, en sécurité, des motocyclettes légères et des véhicules de la catégorie L5e.

Quand puis-je suivre la Formation ?

La formation peut être suivie un mois avant la date anniversaire des deux ans d'obtention de la catégorie B du permis de conduire.

Les Caractéristiques de la Formation :

Véhicule utilisé : motocyclette légère ou véhicule de la catégorie L5e

Enseignement : la formation est dispensée par un enseignant titulaire de l'autorisation d'enseigner de la catégorie A et A1 en cours de validité. Un enseignant ne peut être autorisé à surveiller que trois élèves au maximum. L'enseignant peut surveiller ses élèves soit à bord d'une voiture, soit en tant que conducteur d'une motocyclette.

La Durée et Programme de la Formation :

Séquence 1 (2 heures) : module théorique :

- Appréhender notamment les accidents les plus fréquents, la conduite sous la pluie ou de nuit, la nécessité d'être équipé de vêtements protecteurs.

Séquence 2 (2 heures) : module hors circulation :

- Découvrir le véhicule et ses caractéristiques.

Séquence 3 (3 heures) : module en circulation :

- Adapter votre vitesse aux conditions de circulation et aux autres usagers de la route (en et hors agglomération).

À la fin de la formation, une attestation est remise par votre auto-école. En cas d'invalidation ou d'annulation du permis de conduire, la formation suivie reste acquise.

Permis Moto Catégorie A1 (15cv) & A2 (47cv)

Catégorie A1 à partir de 16 ans :

Motocyclettes légère avec ou sans side-car avec une cylindrée maximum de 125 cm³ et d’une puissance maximum de 11 kW ou 15 cv mais aussi le rapport puissance/poids doit être inférieur ou égal à 0,1 kW /kg.

Tricycles à moteur : puissance inférieure ou égale à 15 kW.

 

Catégorie A2 à partir de 18 ans :

Motocyclettes avec ou sans side-car : puissance inférieure ou égale à 35 kW ou 47 cv , rapport puissance/poids : inférieur ou égal à 0,2 kW/kg. La puissance ne peut résulter du bridage d'un véhicule développant plus de 70 kW.

 

Catégorie A à partir de 20 ans :

Pour obtenir la catégorie A : obligation d'être titulaire de la catégorie A2 depuis au moins deux ans et d'avoir suivi une formation de sept heures.

20 ans : moto avec ou sans side-car

21 ans : tricycles à moteur : puissance supérieure à 15 kW

(Voir paragraphe : Passerelle A2 vers A)

 

La formation théorique :

La formation théorique porte sur la connaissance des règlements concernant la circulation et la conduite d'un véhicule ainsi que sur le comportement du conducteur. Les cours sont dispensés, dans les locaux de l'école de conduite, par un enseignant de la conduite et de la sécurité routière titulaire d'une autorisation d'enseigner en cours de validité. L'entraînement au code peut être suivi dans les locaux de l'école de conduite avec un support média ou avec un enseignant ou via Internet.

 

Le programme de formation théorique :

- Les dispositions légales en matière de circulation routière.

- Le conducteur : les effets dus à une consommation d'alcool, de drogues et de médicaments sur la conduite, l'influence de la fatigue sur la conduite, la pression sociale (publicité, travail…) et la pression des pairs, etc.

- La route : les risques liés aux conditions météorologiques et aux états de la chaussée, etc.

- Les autres usagers de la route : la vigilance et les attitudes à l'égard des autres usagers, les usagers vulnérables, les spécificités de certaines catégories de véhicules et les différentes conditions de visibilité de leurs conducteurs, etc.

- La réglementation générale : le transport d'un chargement et de personnes, la réglementation relative à l'obligation d'assurance et aux documents administratifs liés à l'utilisation du véhicule, etc.

- Les gestes de premiers secours.

- Les précautions nécessaires à prendre en quittant le véhicule.

- Les éléments mécaniques et autres équipements liés à la sécurité.

- Les équipements de sécurité du véhicule.

- Les règles d'utilisation du véhicule en relation avec le respect de l'environnement.

 

Les thématiques traitées lors des cours sont les suivantes :

L'équipement du motard, comment choisir sa moto, les risques liés à la conduite des motocyclettes, la pression sociale (publicité, travail…), La pression des pairs, etc.

 

La formation pratique :

La formation pratique porte sur la conduite d'un véhicule et sur la sensibilisation aux différents risques de la route.

Les quatre compétences suivantes sont enseignées et doivent être acquises en fin de formation :

 

Compétence 1 : Maîtriser le maniement de la moto à vitesse réduite et à vitesse plus élevée, hors circulation

1 - Connaître et adopter les comportements sécuritaires en matière d’équipement du motard

2 - Connaître la conception de la moto, ses principaux organes, les principales commandes et le tableau de bord

3 - Maîtrise et déplacer la machine (sans l’aide du moteur)

4 - Adopter une position de conduite sécuritaire sur la machine. Descendre de la machine en sécurité

5 - Démarrer et s’arrêter en toutes circonstances

6 - Monter et rétrograder les rapports de vitesse

7 - Maîtriser la réalisation d’un freinage

8 - Connaître les incidences du regard sur la trajectoire et de la stabilité

9 - Tenir l’équilibre, maintenir la stabilité et guider la moto (sans et avec passager)

10 - Maîtriser l’utilisation de l’embrayage (sauf transmission automatique)

11 - Maîtriser les techniques d’inclinaison

12 - Réaliser un freinage d’urgence

 

Compétence 2 : Appréhender la route et circuler dans des conditions normales

1 - Connaître et respecter les règles de circulation

2 - Rechercher la signalisation, les indices utiles et en tenir compte (notamment ceux spécifiques à la conduite des deux-roues)

3 - Positionner le véhicule sur la chaussée et choisir la voie de circulation

4 - Adapter l'allure aux situations

5 - Être en mesure de s’arrêter ou de stationner et de repartir en sécurité

6 - Tourner à droite et à gauche

7 - Détecter, identifier et franchir les intersections suivant le régime de priorité

8 - Franchir les ronds-points et les carrefours à sens giratoire

 

Compétence 3 : Circuler dans des conditions difficiles et partager la route avec les autres usagers

1 - Évaluer et maintenir les distances de sécurité

2 - Croiser, dépasser, être dépassé

3 - Négocier les virages de façon la plus sécurisante

4 - Communiquer avec les autres usagers

5 - Connaître les caractéristiques des autres usagers et savoir se comporter à leur égard avec respect et courtoisie

6 - Connaître les particularités des véhicules lourds et savoir se rendre visible

7 - S'insérer, circuler et sortir d'une voie rapide

8 - Conduire dans une file de véhicule et dans une circulation dense

9 - Conduire quand l'adhérence et la visibilité sont réduites

10 - Conduire à l’abord et dans la traversée d’ouvrage routiers tels que les tunnels, les ponts, etc...

 

Compétence 4 : Pratiquer une conduite autonome, sûre et économique

1 - Suivre un itinéraire de manière autonome

2 - Préparer et effectuer un trajet longue distance en autonomie

3 - Connaître les principaux facteurs de risque, ceux plus spécifiques à la conduite des motocyclettes et les recommandations à appliquer

4 - Connaître les comportements à adopter en cas d'accident : protéger, alerter, secourir

5 - Connaître les dispositifs d’aide à la conduite du véhicule (ABS, aides à la navigation, régulateur, limiteur de vitesse .…)

6 - Avoir des notions sur l'entretien, le dépannage de la motocyclette

7 - Pratiquer l’éco-conduite

 

Ces compétences sont traitées en abordant les points suivants : le pourquoi, le comment, les risques, les influences de l'entourage et du mode de vie de l'élève, les pressions exercées par la société telles que la publicité, le travail…, l'auto-évaluation.

 

Les épreuves des permis A1 et A2 :

- Épreuve théorique : le code (vous n'avez pas à repasser le code si vous êtes titulaire d'un autre permis depuis moins de cinq ans) : 40 questions dont 4 en vidéo : 35 bonnes réponses pour obtenir le code, valable cinq ans ou cinq épreuves

 

- Épreuves plateaux :

1 - épreuve à allure réduite : un exercice sans l'aide du moteur, dite "poussette" qui consiste à déplacer la moto en marche avant et en marche arrière, entre 2 portes et un autre exercice de slalom à faible vitesse entre des portes et des piquets. Une partie de l'exercice est chronométrée, une autre partie se fait avec la prise en charge d'un passager.

2 - vérifications : à l'issue de l'exercice sans l'aide du moteur, l'expert vérifie l'équipement du motard et interroge le candidat sur les vérifications de sécurité à faire avant le départ.

3 - interrogation orale : les 12 fiches d'interrogation orale présentent les grands thèmes de la sécurité routière liés à la pratique de la moto : statistiques accidents, prises de risques, le comportement avec les autres usagers, l'assurance, l'alcool, les drogues,… Loin de les savoir par cœur, il est demandé de connaître leur contenu afin de savoir le restituer en montrant qu'on l'a compris et qu'on a intégré l'ensemble du message.

4 - épreuve à allure plus élevée : freinage : cet exercice consiste en un aller-retour à une vitesse déterminée (radar) et se termine par un freinage, dont l'arrêt peut varier si la piste est sèche ou humide.

5 - épreuve à allure plus élevée : évitement : cet exercice consiste en un slalom entre les portes, à une vitesse déterminée (radar) et se termine par un évitement, puis au freinage.

 

- Épreuve en circulation : des parcours les plus variés possible, conduite autonome durant cinq minutes, arrêt et redémarrage hors circulation.

Passerelle Moto A2 (47cv) vers A (Full)

L’auto-école Drive de Grasse vous informe sur la formation obligatoire pour l'obtention de la catégorie A du permis de conduire, par les titulaires de la catégorie A2 depuis au moins 2 ans.

 

Les Objectifs de la Formation :

- Amener à la compréhension d'apports théoriques essentiels et/ou spécifiques, à la pratique sécuritaire de la conduite d'une motocyclette d'une puissance supérieure à 35 kW

- Comprendre l'utilité de maîtriser les savoir-faire et techniques simples mais indispensables à la pratique sécuritaire de la conduite d'une motocyclette d'une puissance supérieure à 35 kW

- Travailler, notamment sur le processus de détection-analyse-décision et action, dans le cadre d'un audit de conduite.

 

Quand puis-je suivre la Formation ?

La formation peut être suivie trois mois avant la date anniversaire des deux ans d'obtention de la catégorie A2 du permis de conduire.

 

Les Caractéristiques de la Formation :

Véhicule :

- La formation est dispensée avec un véhicule de la catégorie A, d’une puissance minimale de 50 kW, d’une cylindrée minimale de 595 cm³ pour un moteur à combustion interne, d’un rapport puissance/poids supérieur ou égal à 0,25 kW/kg pour un moteur électrique, d’un poids à vide minimum de 175 kg et équipé d'une selle biplace et de deux rétroviseurs homologués.

- Pour la séquence hors circulation, chaque élève doit disposer d'une motocyclette.

- Pour la séquence en circulation, une seule motocyclette est utilisée. L'enseignant conduit le véhicule suiveur, en liaison radio avec l'élève conducteur de la moto. Au maximum trois autres élèves en situation d'écoute pédagogique peuvent être dans ce véhicule suiveur.

 

Enseignement :

La formation dure sept heures, quelque soit le nombre d'élèves, la formation est dispensée par un enseignant titulaire de l'autorisation d'enseigner la conduite des véhicules de la catégorie A en cours de validité, la formation est composée d'une séquence théorique et de deux séquences pratiques (hors circulation et en circulation), la séquence en circulation comprend des phases d'écoute pédagogique et s'effectue avec un maximum de quatre élèves.

 

La Durée et Programme de la Formation :

Théorique :

Séquence 1 (2 heures) : statistiques de l'accidentalité routière et de celles spécifiques à la conduite des motocyclettes, sensibilisation aux risques spécifiques à la conduite des motocyclettes, explications et échanges sur les comportements par rapport au phénomène vitesse, explication et échanges sur les raisons du caractère indispensable du port des équipements de protection, conduite et produits psychoactifs.

 

Pratique :

Séquence 2 (2 heures) : maniabilité hors circulation

- S’adapter à un nouveau véhicule et comprendre la nécessité d'anticiper et d'adapter son comportement pour éviter la gestion de situations dangereuses.

- Expliquer et travailler sur les situations de changements de direction à droite et à gauche, le freinage, les techniques d'inclinaison.

 

Séquence 3 (3 heures) : circulation et clôture de la formation

- Réaliser d'un audit de la conduite du ou des élèves, principalement axé sur la perception, l'analyse, la prise de décision et l'action

- Effectuer 30 minutes au minimum de conduite, puis 10 minutes sont consacrées au bilan de sa prestation.

- Clôturer de la formation (20 minutes), échanges et bilan.

 

Une attestation est remise à la fin de la formation. Elle ne permet de conduire un véhicule de la catégorie A qu'à compter du jour où vous êtes en possession du titre de conduite définitif (Document permis de conduire).

Permis AM - Scooter & Voiturette

A partir de 14 ans

Information importante

Vous allez suivre une formation d'une durée de 8 heures au moins et peut être réalisée seule ou en groupe (favoriser le groupe).
Tout dépassement de cette durée requiert votre accord express ou celui de l'un au moins de vos parents ou de votre représentant légal, si vous êtes mineur.
Avant de commencer votre formation, vous devez renseigner le « Questionnaire préalable à la formation »
accompagnant le livret de formation.
Vous devez être en possession de votre livret pendant toute la durée de votre formation. Vous devez être en possession des équipements réglementaires.

Pour un 2 roues (L1e) : Cyclomoteur

- Vitesse :  inférieure ou égale à 45 km/h

- Cylindrée ou puissance : 50 cm³ ou 4 kW

Pour un 3 roues (L2e) : Tricycle

- Vitesse : inférieure ou égale à 45 km/h

- Cylindrée ou puissance : 50 cm³ ou 4 kW

- Restriction : code 79.02 porté sur le permis : limite aux véhicules de la catégorie AM à trois roues ou de type quadricycle léger

Pour un 4 roues (L6e) : Quadricycle léger (Voiturette)

- Vitesse inférieure ou égale à 45 km/h

- Cylindrée ou puissance : 50 cm³ (allumage commandé) ou 500 cm³ (allumage par compression) ou 4 kW

- Poids à vide : inférieur à 350 kg

- Restriction : code 79.02 porté sur le permis : limite aux véhicules de la catégorie AM à trois roues ou de type quadricycle léger

Cette catégorie est destinée à un public dès l’âge de 14 ans. Elle permet de conduire des quadricycles légers qui ne dépasse pas 45km/h et d’un moteur d’une puissance maxi de 4kw. Cette formation n’est pas nécessaire si vous êtes né avant 1988. Après 1988 la possession de la catégorie AM est obligatoire sauf si vous êtes titulaire d’une catégorie supérieure. Cette catégorie permet de conduire un quadricycle léger en Europe. Avec le BSR et avant le 19 janvier 2013, il est possible de conduire des quadricycles légers uniquement en France. En cas de suspension, d’invalidation ou d’annulation d’une catégorie supérieure, il est autorisé de conduire un quadricycle léger (sauf sanction judiciaire).

Attention : L’ASSR1, l’ASSR2 ou l’ASR est obligatoire jusqu’à 25 ans pour s’inscrire à la formation pratique.

La formation option quadricycle léger ne vaut pas reconnaissance du suivi de l’option cyclomoteur.

La formation option cyclomoteur vaut reconnaissance du suivi de l’option quadricycle à moteur.

Si l’auto-école possède un quadricycle léger alors la formation se réalise avec le véhicule école.

Si l’auto-école ne possède pas de quadricycle léger alors la formation se réalise avec le véhicule client : il doit appartenir au client et avoir une assurance en cours de validité.

L’attestation de formation sera délivrée à la fin de celle-ci et sera valable au maximum 4 mois. (la demande du document « permis de conduire » catégorie AM sera faite par l’auto-école avec des documents obligatoires à fournir)

Questionnaire Préalable à la Formation

Le questionnaire :

=> vous permet de réfléchir à votre objectif (obtenir la catégorie AM du permis de conduire pour conduire un cyclomoteur ou un quadricycle léger à moteur) et de faire un point sur l'état actuel de vos connaissances théoriques et pratiques, ainsi que sur le regard que vous portez sur la conduite et la sécurité routière.

=> vous permet aussi à votre enseignant de la conduite et de la sécurité routière de commencer à vous connaître, afin d'adapter son enseignement à vos besoins.

=> il reprend au moins les thèmes suivants et n'appelle pas forcément à des réponses rédigées.
- Connaître l'élève conducteur : qui est-il ? A-t-il déjà eu une expérience de conduite ? Laquelle (deux-roues motorisés ou non) ? Pourquoi veut-il conduire un cyclomoteur ou un quadricycle léger à moteur ? Conduira-t-il régulièrement ou de temps en temps ?

- Connaître votre positionnement actuel au regard de la conduite et de la sécurité routière (même s'il n'a pas d'expérience de conduite) (les questions permettent de donner son avis sur les règles du code de la route et sur votre propre niveau d'application de ces règles. Elles conduisent à vous exprimer sur votre comportement en tant qu'usager de la route et à donner votre avis sur le comportement des autres usagers. Elles vous font s'interroger sur ses propres capacités de conducteur, sur votre approche de la notion de risque, etc.
- Connaissances théoriques de l'élève : les questions posées permettent à l'enseignant d'évaluer le niveau de connaissances théoriques de l'élève (signalisation, règles de circulation, équipement, vitesse, alcool, etc.).
- Connaissances pratiques de l'élève : les questions posées permettent à l'enseignant d'évaluer le niveau de connaissances pratiques de l'élève (emplacement des commandes, signification des voyants, mise en marche et arrêt d'un cyclomoteur ou d'un quadricycle léger à moteur, règles « basiques » relatives au freinage, au positionnement du regard, à la trajectoire de conduite, etc.)

Le livret de Formation

Il vous informe sur la durée de la formation, les cinq séquences qui la composent et les compétences à acquérir pour chacune d'elles.
Pendant votre formation, il est un outil d'échanges et un support pédagogique entre l'enseignant de la conduite et de la sécurité routière et vous.
A la fin de la formation, il permet de faire un point sur les connaissances et les compétences que vous avez acquises.
La formation que vous allez suivre est importante, pourquoi ?
Parce qu'elle va vous permettre d'obtenir votre première catégorie du permis de conduire un véhicule à moteur (catégorie AM du permis de conduire).
Vous allez pouvoir vous déplacer en cyclomoteur ou en quadricycle léger à moteur, pour vos loisirs, vos études et votre travail.
Mais, conduire un véhicule à moteur quel qu'il soit, en sécurité pour les autres et pour soi-même, est une activité complexe et une responsabilité importante.
Pour ces raisons, apprendre à conduire est une démarche éducative exigeante qui nécessite l'acquisition de savoirs (connaissance et compréhension des règles), de savoir-faire (acquisition des compétences techniques nécessaires à la bonne maîtrise de son véhicule) et de savoir-être qui doivent vous permettre d'adopter des comportements conformes à la sécurité routière dans la relation avec les autres usagers de la route.
Les accidents de la route ne sont pas liés à la fatalité et le comportement des conducteurs est un élément primordial en termes de sécurité routière.
La conduite d'un véhicule doit être envisagée comme une activité citoyenne qui privilégie les attitudes de respect dans le partage de la route entre les différentes catégories d'usagers

Déroulement de la Formation

Lors de la formation, l'enseignant s'assure que l'élève est en possession de son livret et qu'il a rempli le « Questionnaire préalable à la formation ».

L'enseignant de la conduite et de la sécurité routière adapte les contenus de la formation à l'option choisie par l'élève : cyclomoteur ou quadricycle léger à moteur.

Cette formation comprend cinq séquences dispensées sur un volume horaire total de huit heures, au minimum. Elle se déroule sur deux jours, au minimum, à raison d'un maximum de quatre heures par jour.

Les séquences se déroulent dans l'ordre suivant :
Séquence 1 :
Échanges sur les représentations individuelles autour de la conduite.
Séquence 2 : Formation à la conduite hors circulation.
Séquence 3 : Apports théoriques
Séquence 4 : Formation à la conduite sur les voies ouvertes à la circulation publique.
Séquence 5 : Sensibilisation aux risques.
Cette séquence clôture la formation et se déroule en présence, pour les élèves mineurs, de l'un au moins des parents ou du représentant légal.

Séquence 1 : Échanges sur les représentations individuelles autour de la conduite

« Durée : 30 minutes »

Analyse du questionnaire d'auto-évaluation :

- permettre à l'enseignant de mieux connaître les élèves et d'adapter son enseignement

- faciliter l'expression des élèves et les échanges sur le respect des règles (signalisation et règles de circulation), les grandes thématiques de sécurité routière (vitesse, consommation d'alcool ou autres produits, utilisation de distracteurs) et sur l'interaction entre le comportement des autres et son propre comportement (influence et pression des pairs)

Séquence 2 : Formation à la conduite hors circulation

« Durée minimale : 1 heure »

Elle doit permettre l'acquisition des connaissances et compétences suivantes :

- les équipements indispensables à la conduite d'un cyclomoteur et leurs rôles

- la connaissance des principaux organes du véhicule (cyclomoteur ou quadricycle). Savoir effectuer les contrôles indispensables du véhicule pour l'entretien et le maintien de la sécurité

- la maîtrise technique du véhicule hors circulation.

1. Les équipements et leurs rôles :

Le port obligatoire du casque et de gants conformes aux caractéristiques fixées par l'arrêté du 23 avril 2012 fixant les modalités pratiques de l'examen du permis de conduire des catégories A1, A2 et A.

Leurs rôles : protection en cas de chutes et de chocs.

Le choix d'un casque adapté. L'utilisation, le réglage et l'entretien du casque.

Le port de vêtements adaptés.

Leurs rôles : protection en cas d'intempéries, de chutes (brûlures) et détectabilité de jour et de nuit.

Spécifique quadricycles : le port obligatoire de la ceinture de sécurité. Son rôle en cas de chocs.

2. La découverte des principaux organes du véhicule

Les contrôles indispensables à l'entretien et au maintien de la sécurité

Le tableau de bord : compteurs, voyants, témoins.

L'éclairage : savoir vérifier la propreté et le fonctionnement des feux avant chaque départ.

Savoir régler la hauteur du projecteur.

Les freins : en fonction du type de freins, à tambour ou à disque, savoir contrôler l'usure éventuelle, régler le câble ou contrôler le niveau de liquide de freins.

Les pneumatiques : contrôle de la pression et des flancs du pneumatique.

La chaîne : savoir vérifier la tension et le graissage.

L'huile moteur : connaître l'emplacement, savoir vérifier le niveau et rajouter de l'huile si nécessaire.

Batterie : savoir la brancher et connaître les dangers inhérents aux véhicules électriques.

Le carburant : connaître l'emplacement et savoir vérifier le niveau.

La présignalisation en cas de panne.

3. La maîtrise du véhicule hors circulation

La position de conduite (bras, dos, jambes, pieds et mains)

Le réglage du/ des rétroviseur(s).

Pour le quadricycle : réglage du siège, du volant et des rétroviseurs.

La mise en marche, le démarrage et l'arrêt du véhicule.

Pour les cyclomoteurs : le maintien de l'équilibre et de la stabilité en ligne droite (exercices sans et avec passager).

Le ralentissement, le freinage et l'immobilisation du véhicule

Pour les cyclomoteurs, le maintien de l'équilibre et de la stabilité.

Tourner à droite et à gauche, réalisation de virages et demi-tours (importance du regard). Pour les cyclomoteurs, exercices sans et avec passager. Maintien de la stabilité.

Réaliser des manœuvres de freinage et d'évitement.

Séquence 3 : Apports théoriques

« Durée : 30 minutes »

Cette séquence a pour objet l'acquisition ou le rappel de connaissances nécessaires et indispensables avant la séquence de formation à la conduite sur les voies ouvertes à la circulation.

- la signalisation verticale et horizontale : connaître la signalisation et comprendre son rôle

- les règles de circulation : connaître les principales règles et comprendre leur rôle

- positionnement du véhicule sur la chaussée en ligne droite, virage et changement de direction

- franchissement d'intersections et régime de priorité.

Séquence 4 : Formation à la conduite sur les voies ouvertes à la circulation publique

« Durée minimale : 3 heures de conduite effective par élève »

Ce volume horaire comprend le(s) temps d'interruption dédié(s) aux échanges pédagogiques entre l'enseignant et les élèves.

Pour chacune des compétences à développer, le formateur devra insister sur l'importance :

- de l'utilité et du respect de la règle

- de la prise d'information, de la communication et du partage de la route avec les autres usagers

- des facteurs, de la prise de conscience et de la perception des risques.

La séquence en circulation doit permettre l'acquisition des connaissances et compétences suivantes :

1 - Démarrer le cyclomoteur ou le quadricycle léger à moteur qu'il soit déjà ou non dans la circulation

- s'insérer en sécurité dans la circulation

- prendre en compte la vitesse des autres véhicules et s'assurer d'être bien vu.

2 - Ralentir et immobiliser le cyclomoteur ou le quadricycle léger à moteur qu'il soit déjà ou non dans la circulation ou pour la quitter

- freinage et, pour le cyclomoteur, maintien de la stabilité

- arrêt et départ en circulation (feux, stop …)

- ralentir pour quitter la circulation et s'arrêter.

3 - S'arrêter et stationner. Précautions à prendre avec un cyclomoteur et avec un quadricycle léger à moteur

- avant de s'arrêter ou de stationner : rechercher la signalisation, les indices utiles, prendre les informations, communiquer ses intentions aux autres usagers, adapter son allure

- pour s'insérer dans la circulation à la suite d'un arrêt ou d'un stationnement : prendre les informations, communiquer ses intentions aux autres usagers, s'insérer dans la circulation, adapter son allure

3bis - Spécifique quadricycle léger à moteur : s'arrêter et stationner en épi, en bataille et en créneau.

4 - Rechercher les indices utiles : signalisation, clignotants, trajectoire, regard des autres usagers.

5 - Adapter l'allure en fonction de ses capacités, des possibilités du véhicule, de la signalisation, de la réglementation et des situations rencontrées (autres usagers, configuration des lieux, visibilité …).

6 - Apprécier et maintenir les distances de sécurité latérales et longitudinales en toutes circonstances.

7 - Négocier un virage et adopter une trajectoire sécurisée.

8 - Choisir la position sur la chaussée :

- en ligne droite, virage, en situation de croisement ou de dépassement

- en tenant compte de la signalisation verticale et horizontale (marquages au sol, voies réservées …)

- en intégrant les particularités des autres véhicules, notamment les véhicules lourds (gabarit, angles morts …).

9 - Franchir les différents types d'intersections

- détecter et identifier le type d'intersection

- évaluer la visibilité

- adapter sa vitesse

- respecter les règles relatives aux ordres de passage

- s'arrêter, le cas échéant, et repartir

- dégager une intersection.

10 - Changer de direction

- avertir de son intention

- se placer. Tenir compte des particularités des autres véhicules, notamment les véhicules lourds (gabarit, angles morts …)

- adapter sa vitesse

- respecter les règles de priorité

- dégager l'intersection.

Séquence 5 : sensibilisation aux risques

« Durée minimale : 1 heure »

1. Cette séquence clôture la formation et se déroule en présence de l'un au moins des parents de l'élève mineur ou de son représentant légal.
Si les conditions le permettent, cette séquence est collective. Par ailleurs, elle peut être intégrée et organisée dans le cadre de la partie théorique d'un rendez-vous pédagogique de l'apprentissage anticipé de la conduite.

Cette séquence vise à :
- informer, conseiller, sensibiliser et responsabiliser les élèves et le ou les parents ou le représentant légal des élèves mineurs, sur les enjeux, en termes de sécurité routière, de la conduite d'un cyclomoteur ou d'un quadricycle léger à moteur et de l'obtention d'une première catégorie de permis de conduire
- informer le ou les parents de l'élève mineur ou son représentant légal sur les compétences travaillées pendant la formation, par l'élève conducteur et retranscrites dans le livret.

L'enseignant suscite des échanges, une réflexion et une prise de conscience des uns et des autres sur certains comportements routiers.
L'enseignant traite, en fonction des profils qu'il a identifiés, quatre thématiques parmi les thématiques suivantes :

- les risques spécifiques à la conduite des cyclomoteurs et des quadricycles légers à moteur et les cas d'accidents les plus caractéristiques impliquant ces véhicules
- les conséquences d'un défaut d'entretien du véhicule sur la sécurité et l'environnement (pollution atmosphérique et pollution sonore)
- les risques dus au débridage : rappel de la réglementation et conséquences sur la sécurité et l'environnement (pollution atmosphérique et pollution sonore)
- les produits psychoactifs et la conduite : statistiques, consommation, effets
- la vitesse et ses conséquences sur la conduite : équilibre, adhérence, force centrifuge, freinage
- la prise en compte des autres usagers vulnérables : piétons, cyclistes, motocyclistes
- l'influence et la pression des pairs sur le comportement du futur conducteur.

2. A l'issue de cette séquence, l'enseignant de la conduite et de la sécurité routière délivre aux élèves les attestations de suivi de la formation, renseignées et signées, en présence du ou des parents de l'élève mineur ou de son représentant légal.

Les points clés de la formation

1 - Le respect des règles de la sécurité routière

2 - La prise d'information et de la communication

3 - La prise de conscience des risques

4 - L'influence des pressions extérieures sur le comportement (environnement social…)

5 - Le partage de la route avec les autres usagers (notamment avec les usagers vulnérables)

6 - Le respect des autres usagers et avoir une attitude courtoise

7 - Une conduite économique et respectueuse de l'environnement.

8 - Avoir une assurance (Responsabilité Civile au minimum)

Perfectionnement (A & B)

Les Cours de Perfectionnement pour en bénéficier, il faut être titulaire d'un permis de conduire de la catégorie demandée ou être en Apprentissage Anticipé de la Conduite (AAC) ou en Conduite Supervisée (CS) et d'avoir réalisé son rendez-vous préalable dans son centre de formation.

Voiture - Moto - Scooter

- Scooters : 125 cm3 (A1) & 50 cm3 (AM)
- Motos : 650 cm³ > à 47,5 cv et > 35 Kw (A), 500 cm³ (A2) & 125 cm³ (A1)
- Voitures : 3 véhicules dont une Automatique

Eco-conduite

L’enjeu économique et écologique de modifier son comportement au volant pour une conduite plus « Eco » (Eco-Conduite) n’est plus à démontrer.

Le bon sens nous encourage à modifier nos modes de déplacement en utilisant au maximum les transports en commun, la bicyclette ou la marche mais il est aussi indispensable d'adopter une façon de conduire diminuant la pollution et permettant une économie de carburant.

Exemple de parcours type pour une formation de catégorie B « voiture »

Évaluation

Il y a un questionnaire d’évaluation à remplir et un test pratique en voiture qui détermine le niveau préalable de l’élève donc le plan de formation théorique et pratique.

Formation théorique

Tous les jours, nous vous proposons de 12h à 14h des cours de code.

L’entraînement aux séries du code de la route (ETG) à l’auto-école est proposé à d’autres horaires sur réservation avec un « planning en ligne », sous forme de tickets illimités gratuits. L’entraînement à l’ETG peut également se faire à la maison avec un suivi d’un enseignant de la conduite et de la sécurité routière.

Tous les samedis de 13h à 14h, nous vous offrons les formations sur les ateliers alcool (taux légal en vigueur, alcool du lendemain...) / drogues (les risques associés à l’alcool, médicaments…) / accidentologie (les distracteurs, ceinture de sécurité, vitesse…) ; constat amiable (pièges à éviter du constat…) / assurances (types, sanctions…) ; questions examen: vérifs voiture (passage en revue de l’intérieur et de l’extérieur du véhicule, 1ers secours…)

Formation pratique

La formation de la conduite commence par l’installation au poste de conduite puis le roulage s’effectue en agglomération et hors agglomération pour la manipulation du clignotant, du volant avec le placement et le déplacement des mains et avec un point particulier sur le placement du regard.

Ensuite il sera ajouté au volant, l’accélérateur et le frein ; puis l’embrayage et la boîte de vitesse (pour une formation avec un véhicule en boîte de vitesse manuelle).

Les contrôles seront positionnés en général après l’accélérateur et le frein.

Cette première étape se terminera avec les manœuvres comme : l’arrêt de précision ; le 1/2 tour en 3 temps ; marche arrière et le démarrage en côte. Secteur : Grasse, Pégomas, Mouans-Sartoux, Peymeinade ...

L’étape suivante se réalise principalement en agglomération à allure normale.

Nous abordons la recherche de signalisations (avec la conduite commentée), le placement sur la chaussée ainsi que le choix des voies, la gestion des carrefours à sens giratoire.

Et parallèlement l’allure du véhicule est travaillé avec tous ces items.

L’étape 2 se termine avec l’apprentissage des manœuvres (épis, bataille, créneaux).

Les compétences de l’étape 3 chevauche la fin de l’étape 2 par des thèmes plus difficiles comme maintenir les distances de sécurité et les espaces latéraux en toutes circonstances (ville de Mouans-Sartoux). Les courbes et les trajectoires, la circulation dense ainsi que les montées et descentes sont travaillées dans Grasse et la périphérie. Nous travaillerons également les axes rapides, traversées de tunnel… sur la pénétrante Grasse-Cannes et l’autoroute A8.

La dernière étape se fera sous forme d’un voyage seul ou avec d’autres élèves sur voie rapide en direction de Aix en Provence / Marseille avec utilisation du télépéage.

Exemple de parcours type pour une formation de catégorie A1/A2 « moto »

Évaluation

Il y a un questionnaire d’évaluation à remplir et un test pratique en moto qui détermine le niveau préalable de l’élève donc le plan de formation théorique et pratique.

Formation théorique

Tous les jours, nous vous proposons de 12h à 14h des cours de code.

L’entraînement aux séries du code de la route (ETG) à l’auto-école est proposé à d’autres horaires sur réservation avec un « planning en ligne », sous forme de tickets illimités gratuits. L’entraînement à l’ETG peut également se faire à la maison avec un suivi d’un enseignant de la conduite et de la sécurité routière.

Tous les samedis de 13h à 14h, nous vous offrons les formations sur les ateliers alcool (taux légal en vigueur, alcool du lendemain...) / drogues (les risques associés à l’alcool, médicaments…) / accidentologie (les distracteurs, ceinture de sécurité, vitesse…) ; constat amiable (pièges à éviter du constat…) / assurances (types, sanctions…) ; questions examen : vérifications / fiches moto (vérifs autour de la moto, les fiches travaillées en salle…)

Formation pratique

Vérification et ajustement de l’équipement de l’élève (casque et gants homologués, chaussures, pantalon, blouson adéquats, radio, gilet, consignes...). Nous partons ensemble avec une moto (enseignant conducteur) sur le plateau moto pour travailler les démarrages / arrêts ainsi que les passages de vitesse jusqu’à la 3ème vitesse maximum.

Les heures ou les séances suivantes permettent que l’élève travaille le placement du regard, l’accélérateur, embrayage et frein arrière sur le parcours à allure réduite (démonstrations faites par l’enseignant). Ensuite, nous travaillerons sur le parcours à allure plus élevée, le freinage et l’évitement (techniques de freinage, d’inclinaison, de placement et surtout « regarder là où l’on veut aller ») .

En fonction du niveau de l’élève les trajets au plateau moto se feront : élève seul sur la moto ou élève derrière le moniteur. Quand l’élève est seul sur la moto on profite de ce trajet pour travailler « la circulation » (placement sur la chaussée, allure, clignotants, application du code de la route…).

Après la réussite de l’examen du plateau, nous travaillerons exclusivement « la circulation » en agglomération, hors agglomération, sur axe rapide / autoroute. Les parcours seront variés pour permettre de voir également les arrêts / remises en circulation en sécurité, courbes / trajectoires, techniques d’inclinaison de la machine / contre-braquage, les effets gyroscopiques … sur les secteurs de Grasse, Pégomas, Mandelieu, la Roquette sur Siagne, Cannes, l’Estérel...